Quels sont les signes avant-coureurs du burnout ?

“Fatigué, épuisé” sont les mots qui reviennent en premier chez les personnes atteintes de burn-out.
Les chiffres augmentent d’année en année pour un fléau qui est en passe de devenir la mal du siècle. Il concerne toutes les catégories professionnelles sans exception.
L’ épuisement professionnel appelé burnout se caractérise par un épuisement à la fois psychique, physique et émotionnel.
D’après l’INRS: “le syndrome d’épuisement professionnel, ou burnout, est un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress professionnel chronique”.

Cet épuisement s’accompagne de différents symptômes qui sont à la fois émotionnels, physiques, comportementaux, psychiques…
Comment savoir si vous êtes concerné par un burnout ? Les personnes atteintes de burnout présentent souvent les caractéristiques suivantes:

texte stress burnout

  1. une fatigue chronique extrême, un manque d’énergie
  2. des troubles du sommeil
  3. des douleurs physiques répétitives (maux d’estomac, douleurs musculaires…)
  4. des troubles de la concentration
  5. des pertes de mémoire
  6. un sentiment de solitude et une tendance au repli sur soi
  7. irritabilité
  8. sentiment d’incompétence, dévalorisation, dépréciation de soi, voir syndrome de l’imposteur
  9. baisse de motivation au travail, désengagement inhabituel
  10. dépersonnalisation ou cynisme, vision négative du travail
  11. impression d’être émotionnellement vide
  12. pensée suicidaire dans les cas extrêmes

Cette liste n’est pas exhaustive et il n’est pas non plus nécessaire d’être concerné par les 12 signes pour être victime d’un burnout.
Il est parfois très difficile de diagnostiquer un burnout.

La différence avec la dépression se situe dans le fait que le burnout est d’origine professionnelle.

Ces signaux ne sont pas à prendre à la légère. Si vous pensez être concerné, consultez rapidement un médecin.

Malheureusement la plupart des personnes concernées sont dans le déni et attendent d’être au fond du trou pour consulter. Pourtant, le corps envoie des signaux d’alerte : douleurs, problèmes de concentration… Mais le plus souvent nous refusons de les voir en mettant cela sur le compte d’une fatigue passagère.On pourrait presque ajouter ce déni comme un signal supplémentaire pour l’entourage. Cela étant, le processus peut être lent avant d’atteindre l’épuisement total et c’est alors qu’on se rend compte trop tard de la situation.

Une consultation chez votre médecin s’impose. Lui seul pourra diagnostiquer si oui ou non vous êtes victime d’un burnout.
Il sera également sans doute nécessaire de voir un psychologue ou un psychothérapeute.
Vous pourrez ajouter à votre suivi médical et psychologique des méthodes énergétiques et/ou psychocorporelles comme :

  • la relaxation
  • la sophrologie
  • le yoga
  • le shiatsu
  • le qi gong
  • la somatothérapie
  • l’hypnose
  • la réflexologie (faciale, auriculaire, plantaire…)
  • des séances d’Access Bars® 
  • etc..

Il existe de nombreux outils et il est parfois difficile de s’y retrouver. A chacun de trouver la solution qui lui convient le mieux.

NB : Cet article n’a rien de scientifique, il n’a pas vocation à remplacer un diagnostic médical. Il est le fruit de mes lectures, de ma propre expérience, et des éléments recueillis lors des séances d’accompagnement que j’effectue en tant que psycho-énergéticienne.

©Copyright Anne GUIL

Accueil Prendre rendez-vousBlogQui suis-je ? – Réflexologie Faciale et auriculaire – Access Bars – en savoir plus sur Access Bars®

Sélection d’articles sur le burnout, RPS, santé au travail : http://www.scoop.it/t/risques-psychosociaux-burnout-sante-et-bien-etre-au-travail

Article sur le burnout : comment je suis sortie du burnout grâce à Access Bars®